MARATHON DE PARIS 2017

Marathon de Paris 2017

Ben et Cannelle

à fond les gamelles

 

Dimanche 3 avril 2017, départ 10h, chrono 5h38, finishers.

Voilà.

…………….Euuh, c’est tout ??

Il est nul, cet article, non ???

Ah bon ? Ok, je développe, alors.

Samedi soir, veille de la course, mise en place des derniers détails de l’organisation. Voila un projet de 6 mois qui va aboutir, ce n’est pas rien.

Ce sera mon 4ème marathon de Paris, 9ème marathon en tout, je commence à connaitre la distance, enfin … je crois.

Mais bizarrement, celui-ci m’angoisse un peu (beaucoup même). En effet, un mois d’arrêt total d’entrainement en février à cause d’une épine calcanéenne à gauche (petite calcification du fascia plantaire au niveau de son insertion avec le calcanéum), mais surtout, ce qui me stresse le plus, c’est que ce marathon, je ne le cours pas pour moi mais pour Cannelle. Objectif : rajouter sur son CV la ligne « Marathonienne de Paris » donc entrainement ou pas, il va falloir clore la distance.

Cannelle n’est pas seule, elle a toute sa famille et des amis. Toute la team Vert-Saint-Denis est là et comme il n’y avait pas assez de pression, ils créent des tee-shirts pour l’occasion avec des photos de Cannelle et moi accompagnées d’un slogan qui tue, merci Célia, « Ben et Cannelle, à fond les gamelles ». Le tableau est planté.

 

 

 

 

Dernier détail qui a quand même toute son importance, c’est que contrairement à ce qui était prévu, je ne serais pas seul, 4 jours avant le départ, Tony, notre président de l’association, saisit un dossard au vol et tente le grand coup avec moi. Décidément, comme vous pouvez le voir, tout se présente sous de bons augures.

Dimanche 9 avril, départ tôt le matin pour espérer avoir une place de stationnement, j’avoue, je n’ai pas l’habitude, en général, je prends le RER.

Arrivé sur place, je tourne un peu en rond à la recherche d’une place jusqu’à ce que Tony m’appelle pour me dire qu’il n’est pas loin et qu’il me garde une place. Décidément, ça vaut vraiment le coup de courir le jour du seigneur.

Allez hop, direction l’espace coureur, j’espère y retrouver quelques amis, les Lapins Runners, Francine Hervier, Yann et Jean-Pierre du club du Mée sur Seine, Djodei …, je finirais par croiser Jannah Dziri à qui nous donneront son tee-shirt personnalisé qu’elle nous avait commandé, elle fera la course avec.

 

 

 

 

Une fois en tenue, rendez vous sous l’arc de triomphe pour retrouver notre petite protégée et toute sa team. Tout le monde est pris par l’ambiance, la motivation est bien présente et c’est tant mieux car c’est elle qui va nous porter tout le long de la course. Cannelle est en super forme, elle pourra profiter pleinement  de toute l’épreuve. Nous ne visons pas de chrono, juste terminer. Le temps est au beau fixe, il va faire chaud, arrêt à TOUS les stands, et entre chaque, aussi, afin d’hydrater l’héroine du jour, nous ne voulons courir aucun risque.

 

 

 

 

Nous voila prêts à rejoindre notre sas de départ, celui de 4h30, casquette vissée sur la tête, dossard « CANNELLE » accroché, bien visible pour les photos, notre petite reine suit tranquillou. Aucun signe de stress ou d’angoisse du fait de se séparer de ses parents pour rejoindre de parfaits inconnus, elle est parfaite, cette petite. Nous resterons toutefois près du grillage afin qu’elle puisse garder un œil sur ses parents (ou plutôt l’inverse) qui, à cause du plan Vigipirate, n’ont pas eu droit d’accès au sas.

 

 

 

 

10h (ou à peu près), PAN !, c’est le départ, pas de panique, le temps de rejoindre l’arche, nous marchons tranquillement le long du grillage, nous sommes un peu nombreux dans ce sas.

Ca y est, nous passons sous l’arche de départ et descendons l’avenue des Champs Elysées spécialement dégagée pour nous, la grande classe, en face de nous, la concorde et son obélisque et derrière, la grande roue des Tuileries, l’ambiance est au top, les coureurs de ce sas ne courent pas « vite », on a le temps de discuter, de répondre aux questions qu’on nous pose (même en anglais), de remercier les spectateurs qui nous encouragent.

 

 

 

 

Le premier semi se passe très très bien, nous retrouverons la team au 10e et 19e km.

L’ambiance est excellente, nous savourons chaque instant, Cannelle exprime son contentement par quelques cris de joie, dès qu’on croise une fanfare ou un groupe, elle lève les jambes en V pour exprimer son approbation, rien ne l’inquiète. Vu la chaleur, nous serons régulièrement arrosés par les pompiers, grand moment de plaisir pour tous les 3.

 

 

 

 

Comme convenu, nous nous arrêtons souvent pour proposer le biberon d’eau-grenadine à notre starlette du jour. Starlette, oui, elle l’est, tout le monde se retourne sur elle et l’encourage, les spectateurs l’applaudissent, c’est un moment merveilleux.

N’oublions pas de parler du fauteuil Hippocampe Marathon que la société Vipamat a mis gentiment à notre disposition depuis un mois pour le tester sur le terrain. Il est beaucoup plus maniable et léger que le classique, c’est aussi parce qu’il n’est pas fait pour le même type d’usage. Là où le classique passe partout, chemins, sable, neige, celui-ci reste cantonné au bitume et fait très bien son travail sur ce terrain là. Cannelle est très bien installée mais nous avons toutefois changé le harnais pour qu’elle soit soutenue entre les jambes et qu’elle évite de glisser, nous avons également rajouté des protections pour éviter que les pieds ne passent sous le siège et que les mains ne passent dans les roues. Le résultat fut impeccable et grace à un de nos très généreux donateurs nantais, nous pourrions acquérir la version finale  +  options de ce modèle. MERCI  encore de ce très beau geste de générosité venu du cœur. Merci beaucoup  également à la société Vipamat.hippocampe marathon

Passé le semi, nous donnerons rendez vous à la team Cannelle au Trocadéro.

La fatigue se fait sentir, le manque d’entrainement pour Tony comme pour moi nous rappelle à l’ordre. La chaleur ne nous aide pas non plus mais le plaisir d’être présent à cet évènement et de pouvoir courir effacent tous les soucis.

 

 

 

 

Au 30e km, nous sommes interpelés par Steve Kondo, ambianceur de folie d’évènements sportifs, nous serons pris en photo avec lui pour être mis sur sa page Facebook, génial, Cannelle n’en peut plus d’être heureuse.FB_IMG_1491819378757

Au 35e km, nous rencontrerons Nassima qui, après 1/10e s de réflexion, se décide de courir un peu avec nous, ce « un peu » se finira à l’arrivée. Ce geste nous sera d’une grande aide car à ce moment de la course, beaucoup de coureurs ont adopté la marche, la chaleur fait des dégâts parmi les concurrents, courir avec Nassima nous a insufflé de l’énergie supplémentaire. Merci NassNass.FB_IMG_1491798926795

Nous croiserons la team Cannelle entre le 41e et le 42e km, toute la bande se joint à nous, nous terminerons tous ensemble.

Sur le tapis vert de l’arrivée, le public tape à pleines mains sur les pancartes « SCHNEIDER ELECTRIC » qui jalonnent les derniers mètres du parcours, l’ambiance est euphorisante, on se laisse porter par les encouragements et les applaudissements, l’instant est magique, il restera gravé dans ma mémoire.

Nous décidons que si Cannelle veut être marathonienne, elle doit « courir » le marathon, ce sera chose faite en lui faisant parcourir les derniers mètres sur ses pieds.

Voilà donc notre passagère qui franchit l’arche d’arrivée, debout sur ses pieds, sous les acclamations de toutes les personnes qui nous entourent.

Le temps s’arrête.

La magie opère.

Cannelle est ravie et, cerise sur le gâteau, j’ai droit à un super câlin.

 

 

 

 

Les parents, les amis, ont pu partager ce moment très riche en émotion, je considère pour ma part que ce projet a abouti à 250%.

Nous voila finishers en 5h38 d’un des marathons les plus prestigieux du monde, pas d’incidents, pas de bobos, la tête pleine de souvenirs inoubliables.

Grace à Tony, nous aurons un suivi photo et vidéo qui nous permettra de partager l’expérience  avec le plus grand nombre.

Je tiens à remercier tous ceux qui nous ont permis de faire aboutir ce beau projet, nos amis de Koh Lanta, la société Vipamat, l’association Courir pour Marie, Eric Oger, et vous tous, anonymes qui nous soutenez dans chacun de nos projets par vos messages Facebook.

MERCI à vous tous.

 

 

 

 

Ben

Voici le lien pour visionner la superbe vidéo de Tony qui retranscrit tout à fait l’émotion que nous avons pu ressentir en faisant aboutir ce magnifique projet.

BRAVO CANNELLE !!!!FB_IMG_1491828265920

 

 

 

 

2 commentaires sur “MARATHON DE PARIS 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s