Publié dans Non classé

Marathon de Paris 2017

Projet Marathon de Paris 2017

Bonjour les amis, quelques retards sur les articles, désolé, mais pas mal de projets ont été lancés et nous attendions des réponses pour vous en faire part.

En ce qui me concerne, je reste axé sur la longue distance, c’est ce qui me réussi le mieux jusque là, et mon projet était de continuer à faire connaitre notre association au travers de courses où malheureusement, pour l’instant, nous ne sommes pas encore prêts à emmener des joelettes. Mais rassurez vous, ça ne saurait tarder, ce n’est qu’une question de temps et d’organisation (et de coureurs aussi).

Ainsi, au mois de septembre 2016, j’ai contacté ASO Challenges, l’organisation du Marathon de Paris, je leur ai fait part de mon projet et ils nous ont offert un dossard pour un enfant, la petite Cannelle Burnet, à qui, si je parviens au bout des 42,195 kms qui nous séparent de l’arrivée, je pourrais offrir une des médailles les plus convoitées du monde du running.

Du coup, il me faut également obtenir un dossard pour moi, et à ce moment, le prix est de 115€, montant que l’on ne peut se permettre d’imputer au budget de l’association et que mon propre budget ne me permet pas.

Il est alors proposé d’organiser une soirée dédicace dans un restaurant chinois avec la présence de nos amis de Koh Lanta, toujours présents pour nous soutenir. Durant cette soirée, une partie de la recette sera reversée au profit de notre association et tous nos Koh-pains seront là pour dédicacer le CD de notre chanson « Message d’espoir ». Nous leur proposons alors de faire le tour de la salle et passer de table en table avec notre boite à dons ornementée du projet « projet Marathon de Paris 2017 ». Et c’est là que la magie de la générosité fait son travail, tous nos Koh-pains se prêtent au jeu avec plaisir, tous les clients sont touchés par le projet, 2€ par ci, 10€ par là, ça y est, le dossard du pilote est financé. Merci à tous pour cette grande générosité.soirée Koh lanta

Nous serons donc tous les deux, Cannelle et moi,

Cannelle

dans le sas de 4h30, sas dans lequel nous retrouverons les joelettes des autres associations. Cannelle sera confortablement installée dans un prototype de fauteuil hippocampe « marathon » qui nous a été gracieusement prêté par la société qui le fabrique, la société VIPAMAT que nous remercions chaleureusement. Ce fauteuil spécialement étudié pour les parcours urbains, sur bitume, fait suite à l’hippocampe classique qui est équipé de grosses roues et destiné aux ballades en forêt, plage, voire neige avec l’accessoire ski conçu pour.

La société VIPAMAT nous l’a donc prêté pendant un mois afin de le tester sur le Marathon de Paris. Si le modèle nous convient, peut être pourrons nous l’acheter.

Réception du fauteuil le 8 mars 2017, il ne me reste plus qu’à le tester en situation réelle chez moi avec Cannelle et ses parents car nous avons la chance d’habiter dans le même village. Il va falloir, pour nous deux, créer le binôme et s’habituer au fauteuil.

Nous entrons dans le dernier mois de préparation et il nous faut conforter nos acquis, pour Cannelle, elle a eu l’occasion de faire les 10 kms de la Griffon’yerres à bord d’une joelette avec les membres de l’association « Kemil et ses amis » et elle a adoré, c’est plutôt de bonne augure pour nous.

Rendez vous à tous le 9 avril 2017 sur les Champs Elysées, dans la plus belle ville du monde (parait il) et j’espère bien pouvoir faire une heureuse et décorer cette petite Cannelle de la médaille d’un des marathons les plus prestigieux du monde.

A bientôt pour la suite

Ben

Publié dans Non classé

Corrida de Thiais 27/11/2016

Bonjour chers amis lecteurs,

le 27/11/2016 a eu lieu la Corrida de Thiais. Course de 5 ou 10 kms qui se pratique, dans la mesure du possible, déguisée.

Cette course a pour nous une valeur particulière car c’est par celle-ci que notre groupe de coureurs a commencé la course, en 2014, avec 2 fauteuils et 2 enfants à bord. Très bons souvenirs.

Nous voilà donc 13 coureurs inscrits, 9 sur le 5kms et 4 sur le 10kms, un fauteuil hippocampe avec notre ami Lorenzo, que nous n’avions jamais pris avec nous.

Le temps était parfait pour une sortie dominicale, la forme, elle, n’était pas tout à fait là, enfin, pour quelques uns. En effet, la veille, nous avions une soirée caritative avec tous nos amis de Koh Lanta (mais ceci fera l’objet d’un autre article) qui a tout de même terminé à 2h du matin.

Cette édition sera un peu particulière car nous avions avec nous de nouvelles recrues qui, je pense, se sont fait très plaisir en découvrant le « courir solidaire ».  Bienvenue à elles.

Le départ se fera, malheureusement, comme d’habitude « à l’arrache ». En effet, nous partirons bons derniers, ayant loupé le signal. Mais cela n’a nuit en rien au plaisir  de la course, bien au contraire, nous avions tout l’espace pour nous.

Beaucoup d’encouragements tout au long du parcours, des applaudissements, cela met du baume au cœur et stimule l’effort.

Lorenzo fut ravi de son expédition à bord du fauteuil hippocampe, c’était la star du jour.

Arrivée en fanfare sur le stade, salué par le speaker, encore une fois, nous remercions l’organisation de la Corrida de Thiais pour son accueil chaleureux.

Le seul reproche que je pourrai leur faire, c’est de ne pas avoir gagné la voiture tirée au sort, mais tant pis, ça sera pour une prochaine fois.

Beaucoup de plaisir également de revoir nos amis de l’association « Kemil et ses amis », ainsi que Ben running, le coureur au grand coeur venu nous saluer.

Désolé pour le retard, cet article a mis du temps à voir le jour, mais le voilà quand même et c’est ce qui compte, n’est ce pas ?

A bientôt pour de nouvelles aventures et beaucoup de plaisir partagé.

Un grand merci à Lorenzo et sa maman d’avoir partagé ce moment avec nous.

Ben

Publié dans Non classé

L’EKIDEN DE PARIS 2016

ekiden-1

Bonjour à tous ceux qui nous suivent et nous soutiennent ! Dimanche 6 novembre 2016, 1600 équipes on pris part, à l’Ekiden de Paris, un marathon en relais qui, fidèle à sa tradition, à réuni des participants aux profils très différents.

ekiden-1

La team Courir Pour Marie y était pour défendre ses couleurs et faire parler de notre petite association, avec l’aide et la participation de nos amis les Lapins Runners et nos Khopains de Kho-Lanta. C’était notre deuxième  participation à l’Ekiden de Paris!

ekiden-7

Le rendez-vous était donné à chaque coureur à 07h30 du matin près de la Tour Eiffel, 5 équipes de 6 coureurs ont été organisées, avec un capitaine par équipe chargé de fournir les dossards et s’assurer que chacun ait son Tee-Shirt de l’équipe Courir Pour Marie.

ekiden-12

Nos amis candidats de Kho-Lanta qui nous ont rejoint pour cet événement et porter nos couleurs, ne sont pas restés inaperçus parmi le public, nous avons pu assister à quelques séances photos.

ekiden-9

Une fois tout le monde présent, équipé, direction les sas de départ où il à fallu être patient par une température de 4°.

ekiden-25-bis
Les fameux Lapins Runners

09h00 top départ des premiers relayeurs pour un 5 kms et puis ça s’enchaîne, les 2èmes relayeurs pour 10 kms, puis 5 kms, 10 kms, 5 kms et enfin le dernier avec 7,195 kms pour boucler ce marathon en relais.

Comme d’habitude cette course s’est déroulée dans la bonne humeur, le partage avec notamment nos amis de course la team KEMIL et SES AMIS fort de 3 équipes avec parmi eux également des aventuriers de Koh-Lanta.

ekiden-3

ekiden-35

Petit extrait de l’Article l’Ekiden de Paris sur le site officiel de la FFA :

De nombreuses équipes à vocation caritative prendront le départ de l’Ekiden de Paris. Un exemple parmi de nombreux autres, avec Courir Pour Marie . D’anciens participants à l’émission d’aventure Koh Lanta, diffusée par TF1 depuis 2001, porteront les couleurs de cette association qui lutte contre l’exclusion des personnes handicapées, et tout particulièrement les enfants polyhandicapés. « Notre but est de faire vivre à ces derniers des moments intenses de bonheur, raconte Tony Subra, président de l’association. Nous les faisons participer à plusieurs courses pendant l’année. Pour cela, nous avons besoin de joëlettes et de fauteuils tous terrains, qui coûtent très chers. Nous récoltons donc des dons. » Isabelle Haouzi, marraine de l’association et figure de l’édition 2015 de Koh Lanta, sera de la partie avec plusieurs anciens candidats. « On était déjà venu l’an dernier et ça s’était bien passé, se souvient-elle. C’est toujours un grand plaisir de partager ce genre d’événements avec l’association. On va partir dans l’état d’esprit d’aller jusqu’au bout et de se dépasser. »

Retrouver ci-dessous notre nouvel hymne, concocté par Serge Haouzi et interprété par Isabelle Haouzi, notre marraine de cœur, nous avons proposé à Émir Belkahia, célèbre interprète, cameraman, monteur, réalisateur, du fabuleux couple des Lapins Runners  de le mettre en scène . Il en résulte ce superbe clip plein d’énergie positive. 


Énergie développée par des bénévoles au profit de tous les enfants et adultes qui ne peuvent courir ou se déplacer par eux mêmes. C’est pour eux que nous avons besoin de vous tous. Manifestez vous ! Venez nous rejoindre ! Suivez nous ! Encouragez nous !

Nous vous invitons à consulter notre petite galerie photo de l’Ekiden 2016 et encore un grand merci à tous de la part de toute l’équipe Courir Pour Marie et on vous dit à très bientôt sur notre prochain événement,  n’hésitez pas à consulter notre page Facebook !

https://www.facebook.com/assocourirpourmarie/?fref=ts

Publié dans Non classé

Ouverture officielle des adhésions!

DEVENEZ MEMBRE « COURIR POUR MARIE« 

Et oui enfin c’est l’ouverture officielle des adhésions, soutenez notre association.
pour 15€/an, venez participer aux événements et profitez des avantages en devenant membre.

affiche-adhesion-cpm

 

Nous avons besoin de coureurs, de personnes motivées et disponibles pour nous aider à tenir des stands et créer des événements . Vous pouvez également achetez notre Tee-Shirt remarquable entre tous, courir, marcher avec à travers la France et encore plus, pour que notre association Courir pour Marie soit connue et reconnue à travers chaque passage d’un membre de l’association. On compte sur vous petits et grands, amis, familles, voisins….

Vous avez juste à remplir le bulletin ci-dessous et nous le renvoyer accompagné de la cotisation annuelle à l ‘adresse indiquée sur le document.

L’équipe courir pour Marie

 

Publié dans Les courses

LA FOULÉE DES BRÊTTES 2016

 

foulees-des-bretes-2016-affiche

 

Logo_CourirPourMarieBonjour à tous les amis, une fois de plus la team Courir Pour Marie s’est retrouvé pour défendre ses couleurs et représenter nos petits protégés.

Aujourd’hui le rendez-vous était à Villabé dans l’Essonne pour une course organisée par l’association « courir pour le plaisir », la foulée des Brêttes dont c’était la deuxième édition.

Avant toute chose, toute l’équipe de Courir Pour Marie, souhaite vivement remercier les organisateurs de #lafouléedesbrettes , pour leur accueil et leur gentillesse et surtout un GRAND MERCI à la boulangerie #lefournildevillabe pour nous avoir cédé leur stand.

Grâce à eux nous avons pu exposer nos photos de nos courses auxquelles nous avons participé avec les enfants, et faire découvrir notre jeune association aux autres coureurs et au public présent sur la manifestation.

 

foulees-des-bretes-2016-banderole

 

La veille nous avons pu déployer notre banderole sur le site dans la ville de Villabé, il ne restait plus qu’à attendre le reste des troupes à venir le lendemain sur notre stand!

foulees-des-bretes-2016-stand-2

 

Dès 08h00 du matin Laury, Christelle, Valérie et Denis étaient sur le pont pour préparer le stand, accueillir le public et nos coureurs de l’équipe Courir Pour Marie.

 

foulees-des-bretes-2016-stand-3

 

 

 

 

Enfin nous étions prêt !

foulees-des-bretes-2016-stand-4

 

foulees-des-bretes-2016-stand-5

 

 

 

 

foulees-des-bretes-2016-stand-6

 

foulees-des-bretes-2016-stand-8

 

 

 

 

 

 

foulees-des-bretes-2016-groupe-8

 

Émilie puis Tony nous ont rejoint également pour assurer la tenue du stand pendant la course, ils ont eu le plaisir d’avoir la visite d’Alexandre Debanne, parrain de l’association ELA également représentée sur cette course et qui à eu le plaisir de se faire remettre un beau chèque de la part de l’organisation « la foulée des Brêttes ».

 

foulees-des-bretes-2016-groupe-7

 

foulees-des-bretes-2016-groupe-1

 

 

 

 

 

 

Nous ont rejoint ensuite Malek, Théophile et notre fidèle Angelo toujours présent. C’est donc une petite dizaine de runners qui ont pris place sur la ligne de départ à 10h00, certains inscrits pour le 5 kms et pour les autres 11,5 kms.

foulees-des-bretes-2016-groupe-2

 

 

 

 

 

 

Comme d’habitude nous sommes parti dans la bonne humeur, tranquillement puis nous avons fait une petite halte afin de remercier une nouvelle fois la boulangerie le fournil de Villabé, on a pu faire une petite photo au passage. Encore merci à vous!!!!

 

foulees-des-bretes-2016-groupe-3

Le parcours était vraiment sympa, champêtre, dans les bois, le long de la rivière, la météo était idéale, et puis brusquement une côte abrupte vers le 4ème kilomètre qui nous à rappelé qu’en plus de donner de son temps pour les enfants, il fallait souffrir, vraiment souffrir car sur la deuxième partie d’autres côtes nous attendaient.

Que du bonheur malgré tout, les bénévoles présents sur l’ensemble du parcours ont été de vrais moteurs comme dit Laury avec leurs encouragements et leurs petits panneaux, à notre tour de leur dire bravo pour leur énergie.

Enfin l’arrivée pointait son nez et nous avons retrouvé les premiers arrivés, nos collègues de l’IMP, Mithé, Lilliane, Emilie, Sandra, Samia et notre fidèle amie de la team, Claire venus tous nous soutenir avec les enfants, heureux de partager à nouveau ce moment festif.

Encore un grand merci à tous de la part de toute l’équipe Courir Pour Marie et on vous dit à très bientôt sur notre prochain événement, nous vous tenons informés, n’hésitez pas à consulter notre page Facebook !

foulee-des-brettes-mosaique

 

 

Publié dans Non classé

L’Oxytrail 2016 de Courir Pour Marie

Logo_CourirPourMarie

Bonjour à tous !13510782_1040483669354123_8103927881020534906_n

Voici un petit retour sur le dernier événement auquel nous avons participé avec les enfants juste avant que chacun parte en vacances, l’Oxytrail du  26 juin 2016. Nous étions nombreux cette année à participer à cette course, chacun a pu choisir sa distance 5 Kms, 13 Kms ou 23Kms (qui s’est terminé en 25Kms).

On avait tous rendez-vous était sur place, chacun a donc pu arriver de son côté, un responsable était chargé du retrait des dossards et d’autres de l’acheminement des enfants participant à la course, avec visiblement quelques difficultés d’accès, d’où une arrivée tardive de 5 minutes après le départ, la course commençait fort !!

L’essentiel des coureurs de « Courir pour Marie » était réparti sur le 5 Kms avec les enfants à savoir Lydia sur le fauteuil hippocampe et Ayad sur la joelette.

L’excitation et l’envie de courir étaient telles que nous avons assisté à un départ en flèche, aussi, toute l’équipe n’a pas pu suivre à cause de la différence de niveau de chacun, les coureurs se sont donc un peu perdus de vue par moments et cela a rendu difficile la possibilité de tourner pour les porteurs.

loxytrail-course-2

Cela s’est quand même très bien passé, l’esprit sportif et de solidarité que l’on rencontre sur chaque course a permis à d’autres coureurs de nous prêter main forte en prenant le relais sur la joelette. En effet les parcours de chaque course se rejoignaient et un coureur des 23 Kms s’est joint à nous et a tenu la joelette avec un autre coureur des 5 kms, un grand merci à ces 2 personnes qui ont fini le parcours avec Théophile !

Ainsi il y a eu un bon enchaînement des groupes et une bonne prise en charge des enfants participant à la course.

Les enfants, une fois de plus, se sont régalés, bien installés dans leur fauteuil ou joelette, grâce à leur bon maintien et à leur matériel de type siège moulé et plastron (maintien du torse et du menton) qui s’adapte sur les véhicules. Ils ont pu profiter au maximum des chemins de la course et sentiers en sous-bois très agréables, tout au long de la course, il y a eu des rires, des sourires, de bonnes réactions. Notre but était atteint, leur donner un moment de plaisir et de partage.

 

loxytrail-koh-lanta-2

Nos Khopains de Kho Lanta, Isabelle, Cédric et Alban étaient présents comme toujours pour nous soutenir et ont participé au 13 kms, quand à Valérie, Angelo, Denis et David dit « Actarus », eux, ont porté nos couleurs sur le 23 kms.

oxytrail-groupe-retouche

Après une séance photo avec les coureurs et les supporters qui étaient venus nombreux sur place pour nous encourager, nous avons poursuivi par un pique-nique. D’autres enfants de l’institut nous ont rejoint, ils étaient 11 avec autant de personnes du personnel pour les encadrer. 2 coureurs ont pu rester manger avec nous, dont Angelo l’insolite qui répond toujours présent sur chacun de nos événements !

Petite dédicace à Séverine, la grande gagnante du concours lancé par les Lapins Runners, Carole et Émir, nos fidèles compagnons de course ; ce jour-là, elle a réussi sa plus grande performance distance/temps, bravo !!!

 

 

Grâce au grand nombre de coureurs que rassemble l’Oxytrail chaque année, beaucoup de questions nous ont été posées sur notre association « Courir pour Marie » et donc de nombreux échanges, comme toujours dans ce milieu du running.

Ce fut une journée agréable avec un temps magnifique, les enfants ont pu, eux aussi, profiter des activités proposées sur place, notamment la grande structure gonflable, très bonne ambiance. L’après-midi, avait lieu la course des plus jeunes, que nous avons pu supporter lors de leur départ.

Un grand merci à tous, de la part de toute l’équipe « Courir pour Marie » pour votre participation, de nous avoir soutenu une fois de plus dans l’effort, et donner de votre temps !!

 

oxytrail-2016-photos-miniature

merci-cpm

Mon Ultra marin 2016

Article spécialement dédicacé à toute la team de l’association « Courir pour Marie », J’ai beaucoup pensé à vous, les amis. Merci de votre soutien.

En France, la distance reine de l’ultra fond est le 100 km, lorsque vous l’effectuez, vous devenez centbornard.

Aux USA, c’est le 100 miles, soit 160 km, et là, vous devenez hundredmiler.

Voila pourquoi nombre d’épreuves d’ultra-fond telles que l’UTMB, la Diagonale des fous, l’UT4M … tournent autour de cette distance.

Pourquoi il nous parle de ça ? me direz vous.

Eh bien d’abord parce que je viens de l’apprendre d’un excellent livre qui m’a été offert pour la fête des pères, « Ultra ordinaire » de Joan Roch et que j’adore faire circuler les connaissances.

Mais surtout parce que quelqu’un m’a demandé : « mais faut t’appeler comment, maintenant que tu viens de faire 177 kms ? »  Voilà donc la réponse

……..

Euuuhhhh ….  Il a dit combien, le gars ??? 177 kms ??!  C’est possible, ça ? En combien de jours ? T’étais tout seul ? T’as tout fait à pied ? T’es arrivé combientième ? (je l’adore celle là J ) et enfin, « mais pourquoi tu fais ça ?!! », là, c’est ma mère J.

Mais oui, c’est vrai, pourquoi ???

Tout a commencé il y a 2 ans, quand, après 3 marathons, je décide de doubler la distance et m’aligne sur le Raid du Morbihan, 87 kms, partie sud du golfe du Morbihan reliant Arzon à Vannes, fin juin 2014.

A mon arrivée sur Vannes le vendredi (mon départ de course étant le samedi matin), je tiens à assister au départ des extraterrestres et autres hurluberlus qui s’alignent sur le  départ du Grand Raid 177 kms.

Je me rapproche de 2 ou 3 coureurs, entame la conversation avec eux. Incroyable, au fil des conversations, je me rends compte que ce sont des gens « normaux », comme vous et moi et qui, d’un instant à l’autre, allaient se lancer sur une distance de 177 kms (!!!!) autour du golfe, en un temps maximum de 42h, soit une arrivée avant dimanche midi.

Quelque chose germe dans mon esprit…

Le samedi matin, c’est mon tour, départ à 9h30, il pleut déjà et cela durera pendant 6h, ma femme partira de Sarzeau à 15h pour le 56 kms avec une amie.

Je cours un bon moment avec Crocsman (Jean-Louis Valderrama), je discute avec beaucoup de coureurs, mais surtout, je croise les « 177 kms », dossards jeunes, entourés d’une aura de sécurité, de fatigue, qui faisait qu’on évitait de les bousculer de peur de les faire tomber.

Plutôt que de la pitié, j’ai éprouvé un réel profond respect et une admiration pour ces gens là qui puisaient dans leur mental la force d’avancer et de rallier l’arche d’arrivée.

Une fois ma course terminée, une chose était sûre, je reviendrais ici, mais pour faire partie de ces gens là, pour m’aligner sur le Grand Raid.

Bon ben voilà, désolé pour cette longue introduction, mais quand on y réfléchit, elle est en adéquation avec la distance de la course.

Nous voilà début décembre 2015, devant mon ordi, j’hésite encore à cliquer sur la case « Grand Raid » du formulaire d’inscription à l’Ultra marin 2016. Je visualise ce  que cela va me couter en effort de préparation, d’entrainement ….

Je réfléchis encore ……… et je clique OK …….

A ce moment, devant mon PC, un grand moment de solitude, à mon actif, 6 marathons, un 87 kms et un 100 kms. Humm, ça fait léger tout ça.

Bon, je fais quoi, maintenant ? 6 mois pour se préparer à cette distance phénoménale, 177 kms !!!  Suis-je vraiment prêt à m’attaquer à ce format ? Pourquoi ? Comment je vais m’y prendre ? Vais-je y arriver ? Ca oui !!  Car je vais me donner les moyens d’y arriver, coute que coute.

Entrainement sur 6 mois, une distance marathon par mois officielle (Paris, Sénart) ou pas, de longues sorties longues avec de longues lignes droites pour travailler le mental et conditionner l’isolement.

Enfin nous voilà le 24 juin, 9h, à la gare de Cesson je retrouve Carole et Emir, les Lapins Runners avec qui nous avions convenu un covoiturage. Direction VANNES.

Une fois sur place, retrait des dossards, il est 15h, le départ de la course est prévu à 18h, nous avons encore 3 h pour nous imprégner de la magie qui se dégage lors de cet événement. Je fais la connaissance de Djo (Djodei) et Jérôme (Firerasta) avec qui nous formerons notre groupe de départ. Il y a également Gilles l’arlequin, croisé au marathon de Sénart. Que des gars sympas, ce week-end s’annonce très bien.

18h, le départ est donné, nous faisons d’abord un tour d’honneur dans Vannes, de 800m, qui ne compte pas dans le total, on revient sur le port et là, sous l’arche noire, biiip …, c’est parti.

Courir avec Carole et Emir est incroyable, ils sont interpelés tout le long, « Oh !  Des lapins ! », «  Oh maman, des lapinous, c’est cro mignon !  « , de véritables stars.

Je vous passe les détails techniques de la course, je ne suis pas très doué pour ça, on a tourné à droite, on a tourné à gauche, on est descendu, on est remonté, on a fait ça moult fois.

Le cadre est tout simplement somptueux, coucher de soleil à l’aller, lever de soleil au retour, c’était magnifique.

La 1ère partie, la partie Nord du golfe, est beaucoup plus technique, racines apparentes, cailloux, rochers, plages, forêt, course de nuit 4 h après le départ.

La 2ème partie, la partie Sud du golfe, est plus roulante, peu de technicité, pas mal de bitume.

ld_33659049

Chose extraordinaire, sans réellement se forcer, je suis resté avec les Lapins jusqu’au 90ème km, au ravito d’Arzon, nous avions le même rythme. Mais au moment de descendre du Zodiac qui nous a fait traverser le golfe de Locmariaquer à Arzon, je commence à avoir une douleur sur le bas du tibia droit, type tendinite ( en fait, élongation du jambier antérieur d’après mon doc), Carole avait un podium qui lui tendait les bras et Emir avait l’air de suivre donc hors de question de les ralentir dans leur élan, on se sépare, je ferai le reste de la course seul, je vous rassure, j’adore courir seul mais je savais que si je ne me fixai pas d’impératif, j’aurai fait comme les autres , marcher.

ld_33661715

Je me suis donc juré, ainsi que pour tous ceux qui me suivaient sur le net et Facebook via Livetrail ( merci Tony, Laury, Fred Fred, Sev Rine et tous les autres qui m’avez boosté à distance) de finir cette course en moins de 30h. Objectif toutefois très ambitieux pour un nouveau venu sur la distance, mais mon expérience du 100 km de Cléder en 2015 m’a montré que si on ne se fixe pas d’objectif strict, on baisse les bras.

Donc voilà, la 2ème partie se fait avec des hauts et des bas mais en courant (6,5 – 7 km/h) une grande partie du temps. Beaucoup de participants marchaient, j’en ai doublé régulièrement et remontai gentiment dans le classement. Mais il faisait chaud, la douleur était présente, la fatigue, bien installée mais les jambes répondaient bien, donc malgré l’absence de sommeil depuis vendredi 7h, je continuais mon bonhomme de chemin, gardant continuellement un œil sur ma montre.

Les derniers kilomètres sont interminables, le manque de sommeil commence à me donner des hallucinations visuelles, rochers qui bougent, souches et troncs d’arbres prenant des formes humaines ou d’animal,

Bref, il est vraiment temps d’arriver.

Le passage sous l’arche d’arrivée, sur le tapis rouge est empreint d’une intense émotion, les larmes sont au bord des yeux.

Passer le tapis de chronométrage, biiip, s’arrêter, écouter les encouragements et félicitations de parfaits inconnus encore présents à cette heure tardive pour vous féliciter, marcher, s’autoriser à marcher sans remords, des étoiles plein la tête.

Je récupère mon tee-shirt de finisher. Zut !  Je n’ai pas arrêté mon chrono, je demande au responsable présent, il m’annonce 28h57.

28h57 !!! Incroyable !! Je n’en crois pas mes oreilles, un sourire éclaire mon visage, les gens ont du me prendre pour un dingue à me voir ainsi sourire à la lune, ah ah ah .

Je rejoins Carole au ravito de fin de course, Emir est chez l’ostéo. Je la félicite pour sa performance et sa ténacité. Autant vous dire que tout le monde est complètement vidé, une seule envie, aller se coucher. Pour les Lapins, ce sera la tente de repos, il reste encore 2 places sur les lits de camp. Pour moi, ce sera la banquette arrière de ma Yaris avec mon sac de couchage.

Nuit sans rêves.

Dimanche matin, après une douche et quelques pas de canard , je rejoins les Lapins pour assister à la remise des trophées. Carole est applaudie de tous côtés lorsqu’elle reçoit sa récompense de 1ère sénior féminine. Quelle fierté de l’avoir eu à mes côtés pendant 90 bornes .

 

Après ça, ils rentrent sur Paris, moi, je reste sur place jusqu’à lundi. Je veux encore profiter de cette sensation qui ne me quitte pas, de cette effervescence dans mon crâne.

On se croise dans les rues de Vannes avec d’autres coureurs, même tee-shirt, même démarche de palmipède et on se félicite car on est fier de ce qu’on vient de réaliser.

C’est la course la plus difficile que je n’ai jamais faite mais c’est celle qui m’a le plus forcé à chercher, à piocher dans mes réserves physiques et mentales les plus profondes. J’ai pensé à vous tous qui me suiviez sur Livetrail, j’ai pensé à ma famille, mes amis, à tous les enfants de l’IMP, à tous ceux qui aimeraient courir mais qui ne le peuvent pas.

J’ai pensé (j’ai eu le temps) à tout ce qui pouvait me faire tenir debout et continuer.

Une chose est sûre, je reviens l’année prochaine

Et vous ?

voici en images, le témoignage des Lapins Runners, partie 1 et partie 2.

Voici également celui de Djodei.

Ben

Publié dans Non classé

Bienvenue sur Courir Pour Marie

Nous avons la joie de vous présenter le site internet de Courir Pour Marie ! Un collectif de coureurs à pied devenu association, dont le but est de faire découvrir aux enfants, adolescents et adultes en situation de handicap, les joies de la course à pied.

Retrouvez-nous à l’Oxytrail le 26 juin prochain !